Cours de météorologie en langue créole/ meteorology lesson in creole language

 Koumannyè siklòn ka fèt anlè lanmè Atlantik

Chofé-monté-désann (phénomène de convection)

Lavalas wawèt anlè bannzil Lakarayib

(Echouages d'algues Sargasses sur les littoraux Caribéens)

 Cyclones, typhons et ouragans 

Ouragan et hurricane: quelles étymologies?

 

S'il est probable que hurricane (en anglais) viendrait de Hurakan, dieu des tempêtes aux Amériques pré-colombiennes (Des cyclones et des hommes, Chauvin F. et Royer J.F., La Météorologie, n° 61, mai 2008), le mot ouragan (en français) aurait une autre étymologie et serait d'origine créole-africaine importé par la traite négrière aux Antilles (Issues en grande majorité des descendants des déportés Africains par la traite négrière transatlantique, qui débuta au 17ème siècle et s'acheva vers le milieu du 19ème, les populations de certaines îles de cette région ont en commun le créole comme langue maternelle, qui présente peu de nuances d'un pays à l'autre), d'après l'analyse étymologique proposée par Cheikh Anta Diop (Nations Nègres et Culture, Diop Cheikh Anta, Présence Africaine, 4ème édition, février 2003, p. 224-227 )

 

 

Ouragan, cyclone ou typhon?

 

Les termes typhonouragan et cyclone tropical recouvrent tous les trois la même réalité : ils désignent un phénomène tourbillonnaire des régions tropicales (entre 30°N et 30°S) accompagnés de vents dont la vitesse est supérieure ou égale à 118 km/h ( soit une force 12 sur l'échelle de Beaufort).

La désignation adoptée dépend de l'endroit du globe où se produit le phénomène.

Le terme cyclone ou cyclone tropical est réservé à l'océan Indien et au Pacifique sud. On parle en revanche d'ouragan en Atlantique nord et dans le Pacifique nord-est et enfin de typhon dans le Pacifique nord-ouest.

sourcehttp://www.meteofrance.fr/actualites/23659318-ouragan-cyclone-ou-typhon

Ouragans et changement climatique

La quantité de vapeur d'eau dans l'atmosphère est l'un des facteurs importants dans le développement des orages et des super-cellules orageuses. Les Modèles de Circulation Générale prédisent qu'une augmentation du réchauffement associée à un doublement du taux de CO2 dans l'atmosphère pourrait conduire à une augmentation de l'évaporation des eaux océaniques, ce qui augmenterait la concentration de vapeur d'eau dans l'atmosphère ainsi que le réchauffement des eaux de surface et donc du développement des nuages d'orages.

 

Les études résultant des modèles climatiques prédisent, pour la plupart d'entre eux, des changements dans la fréquence et la sévérité des évènements météorologiques extrêmes, et la gamme des changements reportés dans la littérature est très large, et parfois contradictoire, du fait que la nature de beaucoup de phénomènes météorologiques extrêmes ne soit pas bien comprise.

 

Le changement climatique global, enclenché depuis quelques années, pourrait avoir
des conséquences non négligeables sur la fréquence et l’intensité des phénomènes
météorologiques, notamment une possible intensification des périodes de sécheresse
et un risque plus élevé de passages de perturbations orageuses sur la région Caraïbe.
Le changement climatique global, enclenché depuis quelques années, pourrait avoir
des conséquences non négligeables sur la fréquence et l’intensité des phénomènes
météorologiques, notamment une possible intensification des périodes de sécheresse
et un risque plus élevé de passages de perturbations orageuses sur la région Caraïbe.

Le changement climatique global, enclenché depuis quelques années, pourrait avoir des conséquences non négligeables sur la fréquence et l’intensité des phénomènes météorologiques, notamment une possible intensification des périodes de sécheresse et un risque plus élevé de passages de perturbations orageuses sur la région Caraïbe.

 

En téléchargement

 

Droughts risks in the Caribbean islands (from FAO reports)

 

Caribbean drought
46 ko
caribbean_drought.pdf

Service gratuit facile et accessible Ă  tous

Créer mon blog